Chargement Évènements

« Tous les Évènements

James Roberts (1792-1871), une vie de châteaux à Courbevoie

3 juin 2020 @ 10 h 30 - 20 septembre 2020 @ 18 h 00

Devant Initialement être présentée dans le cadre de la semaine du Salon du dessin consacrée à la représentation des parcs et des jardins, l’exposition a été reportée en raison de la crise sanitaire ne permettant pas l’ouverture de l’établissement. Elle sera accessible du 3 juin au 20 septembre (inclus) 2020. Le musée vous propose dès à présent en avant-première de découvrir la vie et la carrière de l’artiste ainsi qu’une courte présentation sur les châteaux de Courbevoie au XIXe siècle.

Né à Londres en 1792, James Roberts arrive à Paris en 1819 à la naissance de son premier fils, Arthur Henry Roberts (1819-1900). Peintre et aquarelliste, il mène une carrière artistique en France et expose régulièrement à Paris au Salon.

Voyageant en Europe, il réalise de nombreux dessins et aquarelles qui retracent ses déplacements et évoquent les monuments visités. A Courbevoie et à Neuilly, il peint des vues des châteaux situés sur les bords de Seine dont il souhaite restituer l’atmosphère paisible et campagnarde.

L’exposition d’une série inédite de dix aquarelles issues du fonds du musée Roybet Fould est l’occasion d’évoquer la vie et la carrière de l’artiste dans une présentation complétée par de nombreux documents graphiques de la collection.

Détails

Début :
3 juin 2020 @ 10 h 30
Fin :
20 septembre 2020 @ 18 h 00
Catégorie d’Évènement:
Site Web :
https://www.museeroybetfould.fr/actualites/exposition-temporaire-james-roberts-du-3-juin-au-20-septembre-2020/

Lieu

Musée Roybet Fould

178 Boulevard Saint Denis, 92400 Courbevoie - France + Google Map
Téléphone :
01 43 33 30 73
Site Web :
www.ville-courbevoie.fr/index.php?id=401

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.