Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Rituals

12 juin 2021 @ 11 h 00 - 21 août 2021 @ 19 h 00

Gratuit

Dans l’ensemble du travail d’Abdul Rahman Katanani, c’est bien le même mécanisme qui est à l’œuvre : mise en symbole et allégorie. Avec cette nouvelle exposition personnelle à la galerie Danysz, la seconde depuis « Hard Core » en 2018, Abdul Rahman Katanani poursuit son exploration du monde à l’aide de ses matériaux de prédilection : tôle ondulée, fil barbelé, barils de pétrole recyclés, que l’artiste prélève à dessein dans son environnement quotidien : « J’aime utiliser des matériaux qui sont portés par des expériences humaines, je trouve que cela ajoute des valeurs et des questionnements qui nous amènent à penser et considérer les choses différemment. »
Les figures d’enfants joueurs apparaissent chez Katanani dès ses premiers travaux à la fin des années 2000. Ils s’y livrent à toutes sortes de jeux, qui sont comme un inventaire inépuisable des activités auxquelles un enfant peut se livrer dans les rues : cerceau, ruban, saut à la corde, cerf-volant, course en sac, ballon, etc. Une série ouverte et encore en cours à ce jour chez l’artiste.
Pourquoi cet intérêt récurrent pour le jeu chez Katanani? Le jeu peut aussi désigner un espace, comme lorsque l’on dit qu’une porte ou une fenêtre ont « du jeu ». Le jeu est cet espace de liberté et de créativité qui permet d’appréhender le monde, les tensions qui l’organisent et les forces qui le traversent. L’enfant n’est plus ce que l’on a quitté, mais au contraire ce qu’on devrait atteindre. Une vision résolument confiante en l’avenir, déjouant tout fatalisme ou déterminisme, c’est ce à quoi nous invite ici Abdul Rahman Katanani. Ces œuvres figuratives ne doivent donc pas être dissociées des autres productions de l’artiste, parfois plus abstraites et moins narratives (cercles, spirales, tapis ou vagues). Nulle place dans ces compositions pour une vision nostalgique de l’enfance qui, avec notre perspective d’adulte, serait comme un paradis perdu, un âge d’or où tout était forcément plus simple et plus léger. Ces enfants joueurs ne nous éclairent pas sur un moment révolu mais sur un moment vers lequel tendre : l’enfant n’est plus ce que l’on a quitté, mais au contraire ce qu’on devrait atteindre.
Retrouvez-le à la galerie Danysz dans le Haut-Marais à Paris pour sa nouvelle exposition personnelle « Rituals ».

Détails

Début :
12 juin 2021 @ 11 h 00
Fin :
21 août 2021 @ 19 h 00
Prix :
Gratuit
Catégorie d’Évènement:
Étiquettes Évènement :
Site Web :
https://danyszgallery.com/viewing-room/13-abdul-rahman-katanani-rituals/

Organisateur

Danysz gallery
Téléphone :
01 45 83 38 51
E-mail :
info@danyszgallery.com
Site Web :
https://danyszgallery.com/

Autres

Sources/Credits :
Danysz gallery

Lieu

Galerie Magda Danysz

78 rue Amelot , 75011 Paris - France + Google Map

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.