Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Mantes-la-Jolie : 130 œuvres de street art à l’hôtel des ventes

25 novembre 2017 @ 14 h 30 min - 18 h 00 min

Mantes la Jolie - 130 oeuvres de street art à l'hotel des ventes

Dimanche 26 novembre, l’hôtel des ventes de Mantes-la-Jolie accueille une vente aux enchères d’art urbain. Parmi les 130 œuvres présentées, celles d’artistes déjà reconnus.
Les artistes de street art sont sans doute les Picasso de demain… Non, non, ne souriez pas !
De l’avis de Marie-Savine Senave, en charge de la vente qui se déroulera dimanche à l’hôtel des ventes de Mantes-la-Jolie, cette affirmation ne se situe sans doute pas loin de la vérité. « Les personnes qui ont une trentaine d’années aujourd’hui sont nées avec le hip hop et le street art (l’art de rue, ndlr). Cela fait partie de leur culture. Aujourd’hui, ces gens sont dans la vie active, ils ont les moyens d’acquérir des œuvres et peuvent devenir collectionneurs. »
Une vente « exceptionnelle »

Pourtant, organiser une telle vente alors qu’Hugues Taquet, le commissaire-priseur, n’est installé à Mantes que depuis une année, pouvait sembler ambitieux de prime abord. Il existe un top 10 de ces artistes, « mais on ne visait pas ces œuvres-là », poursuit Marie-Savine Senave. La jeune assistante de Maître Taquet s’est lancée avant l’été dans une campagne de prospection. « Nous avons eu des retours de collectionneurs qui ont souhaité nous confier leurs œuvres. » Des artistes ont également été contactés « pour voir s’ils voulaient participer à la vente ». D’abord menée en Ile-de-France, puis dans le pays tout entier, la prospection s’étend vite dans le monde entier. « À notre plus grande surprise, des Espagnols, des Autrichiens et même des Colombiens nous ont répondu par l’affirmative. »
Marie-Savine Senave l’affirme volontairement : « Voir cette vente aboutir est exceptionnel, car même si le graffiti existe depuis les années 80 à New-York, il n’est présent et reconnu en France que depuis peu de temps.
130 lots aux enchères ce dimanche. Parmi eux, on découvrira beaucoup d’œuvres d’artistes jamais présentées en France. Des sérigraphies seront proposées à partir de 80 € pour les moins chères, ainsi que des œuvres sur papier à partir de 150 €.

Une pièce de Denis Meyers provenant de l’ancien site de Solvay à Ixelles (Belgique), comme par exemple une cloison couverte de têtes de mort sera mise à prix à 5 000 €. Cela constituera l’œuvre « la plus chère de la vente ». De grands noms seront également présents : le pionnier du graffiti new-yorkais Crash, mais également les britanniques Bansky et Pure Evil estimés entre 2 000 et 3 000 €, ou encore les français Ludo et Nasty estimés entre 1 000 et 1500 €.
La scène belge sera tout particulièrement mise à l’honneur avec pas moins de dix street-artistes résidant dans le plat pays : Oli-B, Solo Cink, le collectif bruxellois Farm Prod, A Squid Called, Sebastian, Blanbec et donc, Denis Meyers.
Une vente à ne rater donc sous aucun prétexte !
Pratique : Urbain art, vente le dimanche 26 novembre à 14 h 30 à l’hôtel des ventes,12 bis rue Léon-Marie Cesné à Mantes-la-Jolie. Exposition publique le jeudi 23, vendredi 24 et samedi 25 novembre de 10 h à 19 h. Catalogue consultable en ligne sur le site de la salle des ventes.

Détails

Date :
25 novembre 2017
Heure :
14 h 30 min - 18 h 00 min
Catégories d’Évènement:
,
Étiquettes Évènement :
Site Web :
https://www.etudetaquet.fr/

Lieu

Mantes la Jolie – Hotel des Ventes
12 bis rue Léon-Marie Cesné
Mantes-la-Jolie, 78200 France
+ Google Map

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *